OPTIMZEN : Amélioration Confort ET Maitrise Energie SANS Travaux

FAQ

 La température idéale pour l'intérieur d'un logement dépend de 2 axes : 

 

  • L’environnement intérieur, c'est-à-dire le bâti et les équipements de chauffage, et leurs échanges thermiques avec l'occupant qui se font principalement par convection et rayonnement  

 

  • La perception de l'occupant liée à son activité, son métabolisme (âge, état de santé) et son habillement. 

 

La seule température de l'air comme mesure du confort idéal est inadaptée. La perception de l'occupant dépend aussi du rayonnement des parois (plancher chauffant), des effets de parois froides (vitrage, mur mal isolé), du rayonnement solaire, des courants d'air frais provoqués par des infiltrations ou des entrées d'air mal situées. L’habillement doit être adapté à l’activité : état de repos couché, assis, préparation des repas, ménage, etc.           La perception du confort thermique dépend aussi de données culturelles, des habitudes passées ou présentes et de facteurs environnementaux subjectifs comme l’éclairage. 

 

Pour optimiser la consommation d’énergie et assurer le confort thermique, il ne suffit donc pas d'élever la température du chauffage inconsidérément. Il faut d’abord adapter son comportement : par exemple en période de chauffage, abaisser les rideaux ou fermer les volets le soir, se vêtir plus chaudement en fonction de son activité, surchauffer les salles de bains de quelques degrés, et à l'inverse quand il fait chaud, limiter les apports solaires en abaissant les stores, se dévêtir, faire des courants d'air. 

OPTIMZEN : Amélioration Confort ET Maitrise Energie SANS Travaux