OPTIMZEN : Amélioration Confort ET Maitrise Energie SANS Travaux

FAQ

Pour faire des économies de chauffage, il faut :

 

- Réduire les déperditions thermiques des locaux ou du logement,

- Disposer d'un système de chauffage performant,

- Régler d'une manière optimale son installation.

 

  • Réduire les déperditions thermiques

 

Des locaux bien isolés, c'est la base d'un chauffage économique. Quand on ne veut pas se lancer dans un programme de travaux d'isolation souvent coûteux, des interventions économiques ou des travaux d'opportunités peuvent-être envisager comme par exemple : renforcer l'isolation des combles, remplacer les fenêtres en mauvais état non étanches (bruit de rue et infiltration d’air et d’eau) par des menuiseries isolantes performantes, et améliorer l’étanchéité du bâtiment par la pose de joints aux portes et fenêtres.

Ne pas hésiter quand vous êtes amenés à rénover une paroi à augmenter l’épaisseur d’isolant en place, par exemple, l’épaisseur d’isolant de la toiture terrasse ou de remplacer un simple ravalement de façade par une isolation thermique par l’extérieur.

 

  • Installer un chauffage performant

 

Vous pouvez envisager de remplacer votre ancienne installation de chauffage au fioul par une solution de pompe à chaleur lorsque vous êtes dans une zone non desservie par le réseau de gaz.

Par rapport à un chauffage électrique direct par convecteurs, votre facture d'électricité sera réduite de presque 30 à 40 % avec une solution de pompe à chaleur et de l'ordre de 30 % par rapport à du fioul au tarif actuel (2018).

Lorsque vous remplacer une chaudière vétuste, sélectionner des chaudières fioul ou gaz à condensation avec une régulation et un montage adapté. Le retour du chauffage permettra de condenser presque toute l'année.

 

  • Régler d'une manière optimale son installation

 

La température de 19 °C fixée par la réglementation peut paraître inconfortable à l’intérieur des habitations. Dans ce cas, choisissez la consigne qui vous paraîtra optimale pour votre confort et les autres occupants sans exagération, mais notez bien qu'un degré de plus sur la consigne de chauffage représente généralement une augmentation de consommation de l’ordre de 7%.

 

Lorsque vous êtes absent, ou durant la nuit, pensez à abaisser la température dans vos locaux ou votre logement. Les économies apportées par une programmation d’intermittence bien adaptée à votre usage permettent des gains substantiels, qui compenseront l'augmentation souhaitée de la température en journée.

 

Avant l’hiver et au début de la saison de chauffage, il est également recommandé de purger ses radiateurs. Si ces derniers sont équipés de robinets thermostatiques, les fixer en position 3 permettra d’optimiser leur fonctionnement.

Une installation de chauffage nécessite un réglage rigoureux sans excès, correspondant à vos besoins et ceux des occupants. De plus, il ne sert à rien de maintenir le chauffage lorsque la maison ou les locaux sont inoccupés.

 

- Le réglage inadapté des températures intérieures conduit à des surchauffes coûteuses en énergie ou à de l'inconfort.

- Les thermostats des convecteurs et les robinets thermostatiques doivent être réglés pour la température souhaitée dans chaque pièce en tenant compte de son occupation.

- Quand les fenêtres sont ouvertes, un geste simple consiste à arrêter complètement le chauffage des pièces concernées.

 

Pour tenir compte de l’occupation, la solution la plus pratique est d’installer un thermostat programmable ou plusieurs programmateurs quand il y a plusieurs zones dont l'occupation est différente. On prévoira un réduit à 16 ou 17 °C en période d'inoccupation et la nuit. Un bon conseil est d'anticiper d'une heure ou plus la remise en température avant l'occupation pour être assuré d’atteindre la température de confort à l’heure fixée pour l’occupation. De plus, tirer les rideaux et/ou fermer les volets des pièces inoccupées permet d’augmenter l’isolation de la paroi et de limiter les pertes de chaleur.

 

Dans le cas d'un chauffage électrique, un délesteur permet de limiter la puissance souscrite et de diminuer ainsi la part de l'abonnement dans la facture.

 

Avec des chaudières à condensation, il faut veiller à régler la température de l'eau de chauffage au plus bas, de manière à condenser le plus souvent possible et ainsi à maximiser le rendement énergétique des chaudières.

Il faut prendre en considération différents critères pour comparer la consommation des systèmes de chauffage. Souhaite-t-on connaitre :

 

- la consommation d'énergie finale la plus faible, l'énergie finale étant l'énergie qui vous est directement facturée par le fournisseur (en kWh, litres de fioul, m³ de gaz),

- l'énergie en équivalent pétrole (kWheq), qui sert au classement des performance dans le DPE (Diagnostic de Performance Energétique),

- la facture en euro de l'énergie consommée

 

  • Chauffage qui consomme le moins d'énergie final

Les solutions électriques sont celles qui consomment le moins d'énergie finale. Le chauffage électrique direct par convecteurs ou panneaux rayonnants a un bon rendement et est facile à réguler et à programmer. Le chauffage par une pompe à chaleur électrique est toutefois encore moins consommateurs, environ moitié moins, en raison de son coefficient de performance (COP) élevé.

Le chauffage au gaz avec une installation collective ou individuelle et le chauffage par réseau de chaleur collectif consomment près de deux fois plus d’énergie finale qu'un chauffage par pompe à chaleur électrique.

Le chauffage au fioul reste le plus consommateur en énergie finale.

 

  • Consommation de chauffage en énergie équivalente (kWheq )

En kWheq, les solutions électriques sont pénalisées par l'application d'un coefficient réglementaire de 2,58 ce qui conduit, en particulier, à leur classement défavorable en DPE.

 

  • Chauffage qui coûte le moins cher

En termes de facture de chauffage, c’est le chauffage au gaz avec une installation collective qui est le plus intéressant financièrement. Les solutions gaz en individuel sont pénalisés par un prix de vente du gaz plus élevé qu’en installation de chauffage collective.

Le chauffage par pompe à chaleur, par un réseau de chaleur ou par une installation de chauffage individuel gaz conduisent à des niveaux de facture voisins.

De tous les modes de chauffage c'est le chauffage électrique direct qui conduit à la facture d’énergie la plus élevée, suivant de très près le chauffage au fioul dont le prix fluctue dans une large fourchette et se situe actuellement à un niveau élevé.

OPTIMZEN : Amélioration Confort ET Maitrise Energie SANS Travaux